Home » Nos productions » Les abeilles

Les abeilles

Les abeilles vivent en général jusqu'à 60 jours. Par contre, lorsque l'hiver approche, la reine pond des œufs qui sont sensiblement différents. Ces abeilles d'hiver peuvent vivre jusqu'à 6 mois. Au total, on en compte 20 000 à 40 000 abeilles par ruche.

Le rôle que chaque abeille occupe change en fonction de l'âge de l'abeille et des besoins de la ruche. Ainsi, si une ruche désire prendre de l'expansion, ils y aura alors plus d'abeilles maçonnes ou, s'il fait très chaud, il y aura plus d'abeilles ventileuses.

Contrairement à la guèpe qui est omnivore, l'abeille est végétarienne. Afin d'assurer la survie de la ruche, si elle vient à manquer de nourriture et que la colonie juge qu'il y a trop de larves, ces dernières pourraient se voir victime de cannibalisme et la reine se mettra en arrêt de ponte afin de limiter la population naissante.

L'abeille peut piquer une fois après quoi elle va mourrir, car son dard ainsi que le sac à venin reste prit sur la peau. Le faux-bourdon ne peut pas piquer, car il n'a pas de dard ni de sac à venin. La reine, lorsqu'elle est vierge, peut piquer. Son corp est fait différemment de celui de l'abeille, donc, si elle pîque, elle ne perd pas son dard, car ce dernier est beaucoup plus mince et lisse que celui de l'abeille. Cela lui permet donc de se protéger contre les autres reines vierge qui pourraient être né avant elle.

Premiers travaux

La première tâche que les abeilles effectueront à leur début comme ouvrière est le nettoyage de la ruche. Par la suite, en prenant de l’âge, elles deviendront des nourrices.

Nettoyeuses

Il n'y a pas d'endroit plus propre qu'une ruche. Si une abeille meurt dans une ruche, elle est sortie assez rapidement afin de garder la ruche propre. Il peut arriver qu'une souris essaie de faire son nid dans une ruche. Si cela arrive, les gardiennes pîquent l'intruse pour protéger la ruche. Bien souvent cette dernière va mourir des piqûres reçues. Malheureusement, une fois morte, les abeilles ne sont pas assez forte pour sortir la défunte de la colonie. Alors, les abeilles vont enduire la souris d'un produit qu'on appelle propolis qui est un anti-infectueux très puissant que les abeilles utilisent pour assainir la ruche.

Lorsque qu'une abeille sort de son alvéole, elle est nettoyée par ses soeurs. Après cela, elle est prête pour commencer à travailler. Son premier travail en tant que nettoyeuse est de nettoyer la cellule qui l'a abritée pendant 21 derniers jours. Chaque cellule à nettoyer peut prendre plus d'une demi-heure avant d'être prête pour recevoir un oeuf, du miel ou du pollen. Comme ce travail est très long et très important pour le bon fonctionnement de la ruche, certaines abeilles peuvent effectuer ce travail pendant 30 jours de leur vie!

Nourrices

Les nourrices vont apporter la nourriture nécessaire pour le couvain (les œufs, les larves et les nymphes des abeilles) afin de s'assurer que les futures abeilles se développent et atteignent le stade adulte. Tous les oeufs n'ont pas les mêmes besoins! Par exemple, un oeuf destiné à devenir une reine recevra d'avantage de gelée royale qu'une abeille ou un faux-bourdon.

Chaque larve est inspectée avec soin afin de s'assurer qu'elle a tout ce dont elle a besoin. Le cannibalisme arrive lorsqu'il y a un manque de nourriture dans la ruche, mais il peut également arriver lorsqu'une larve est endommagée ou morte.

De nouvelles opportunités

Ayant aquis de l'expérience au courant de leur jeune vie, certaines abeilles se voient confiées un nouveau travail : Architecte et maçonne. Le travail des architectes et des maçonnes est de créer la ruche. Ces dernières crées de nouvelles alvéoles afin de s'assurer que la ruche a assez d'espace pour que la reine puisse pondre et pour que le miel et le pollen soient emmagasinés.

Architectes-maçonnes

Attention, les abeilles oeuvrant dans le domaine de l'architecture n'ont pas besoin de suivre de cours pour exercer ce métier! Blague à part, les abeilles peuvent être architectes-maçonnes tout au long de leur vie. Généralement, ce travail est effectué entre le 5ème et 20ème jour de leur vie. La cire qui est sécrétée par les glandes cirières (situé sur l'abdomen) sert à construire les alvéoles. Ces dernières sont légèrement inclinées afin que le miel ne coule pas à l'extérieur de celles-ci.

Savez vous pourquoi les alvéoles ont une forme hexagonale? C'est pour minimiser la quantité de cire à utiliser pour bâtir les rayons! Un certain Thomas Hales, brillant mathématicien, à prouver en 1999 que l'hexagone correspondait à la façon la plus économe de construire un nid d'abeille. Aucune perte d'espace et aucune perte de cire!

Manutentionnaires

Comme tout est fait afin de maximiser la production dans une ruche, lorsque les butineuses arrivent regorgé de nectare et de pollen, les abeilles manutentionnaires s'empressent d'aller à leur rencontre et prennent le nectare par trophallaxie. C'est lors de cette opération que les enzymes nécessaires à la transformation du nectare en miel seront mélangés à ce dernier. Les manutentionnaires vont répéter ce processus jusqu'à ce que le miel ait atteint le seuil critique de 18% d'humidité. Pourquoi 18%? En bas de ce taux d'humidité, le miel ne fermentera pas. Elles peuvent donc le garder afin de l'utiliser au courant de l'hiver sans craindre pour sa qualité.

Le pollen, quand a lui, sera mit en boule avec un peu de miel et de salive. Le pollen que l'on peut retrouver sur le marché est attrapé par des trappes à pollen situé à l'entrée de la ruche avant que les manutentionnaires puissent les préparer pour leur entreposage.

Lorsque le miel et le pollen sont prêts, ils seront mis dans une alvéole pour utilisation ultérieur. Après, si l'alvéole est pleine, les abeilles architectes-maçonnes viendront fermer la cellule avec une mince couche de cire qui sert à conserver le produit sans qu'il soit altéré par les changements de température et d'humidité dans la ruche.

Les derniers travaux avant l’envol

Avant de partir au vol à la recherche de fleurs pour du nectar et pollen ou d'arbre pour de la résine (pour faire de la propolis!), les abeilles doivent passer par le travail de ventileuse et gardienne. Ces dernières s'exécutent à l'entrée de la ruche afin de protéger et de contrôler la température de la ruche.

Ventileuses

Lorsqu'il fait très chaud, on peut voir les ventileuses à l'entrée de la ruche avec l'abdomène pointant vers le ciel et battant des ailes rapidement afin de faire diminuer la température intérieur de la ruche pour la maintenir à environ 33°C.

Les ventileuses ne font pas que refroidir la ruche. Leur travail consiste également à maintenir le taux d'humidité présent dans la ruche assez bas afin d'aider les abeilles manutentionnaires à préparer le miel en le déshydratant avec un courant d'air.

Gardiennes

Garde-à-vous! La défense de la ruche c'est important. Oh que oui! Les abeilles gardiennes sont à l'entrée de la ruche et scrutent les environs pour voir si un danger s'approche. Il n'y a pas toujours autant de protectrices dans la colonie. En période où la nourriture se fait plus rare, on peut voir un nombre accru de gardiennes, car c'est dans ces moments qu'il y a plus d'intrus potentiels.

Ces intrus peuvent être, entre autre, des mouffettes, des ours ou des souris. Mais ce n'est pas tout, les abeilles doivent se défendre contre les oiseaux qui tentent de se faire un régal en mangeant des abeilles. Si un oiseau agresse trop une ruche, il est possible de voir des dizaines d'abeilles partir au vol pour attaquer l'agresseur. C'est alors qu'on réalise a quel point une abeille peut voler vite! En plus des mammifères et des oiseaux, la dernière catégorie d'assaillant se trouve être les insectes. En plus des araignées qui tissent des toiles autour des ruches afin de capturer de pauvres abeilles, elles doivent se protéger contre les attaques de guêpes et autres abeilles qui pourraient essayer de piller leur ruche.

L’envol

Les ventileuses et les gardiennes ont un travail dangereux, mais celui des butineuses l'est d'avantage. Butiner est le dernier travail qu'un abeille effectue dans sa courte vie. Récolter le nectar et le pollen est un travail qui est très demandant physiquement. Au bout d'un peu moins qu'une semaine de travail dans les fleurs, l'abeille meurt.

Quel quantité de miel la butineuse pourra amener durant ces quelques jours? Elles peuvent parcourir une distance allant jusqu'à 5 km de la ruche si nécessaire, mais dépassent rarement 3 km. À cause de la variation de la distance parcourue, le nombre de voyages que l'ouvrière peut faire varie beaucoup : entre 10 et 100 voyages par jours. Supposons que lors des 5 derniers jours de sa vie une abeille fait en moyenne 50 voyages par jours. Au cours de ces 250 voyages, la buniteuse amassera un total de 13 grammes de miel! Il faut donc 77 abeilles pour faire 1 kilogramme de miel.

Dès les premier jours du printemps, certains arbres vont fleurir tel que le bouleau et l'érable. Dès lors, les abeilles vont s'empresser d'aller récolter le pollen de ces arbres lorsque la température le permet.

Le premier miel recueilli est celui de pissenlit. Ce miel n'est pas récolté. Il est laissé aux abeilles qui en ont besoin pour se nourrir. Le mois de mai permet aux butineuses de récolter assez de nectare pour leur besoin, mais pas assez pour que nous le recoltions. Le premier miel qui peut être récolté est celui de pommier qui arrive quelques semaines après que le pissenlit est fini de fleurir.

Butineuse à l'oeuvre

Le miel

Venez nous visiter afin d'en apprendre d'avantage sur les abeilles et goûter au précieux nectar que nos abeilles ont fait!

Vous connaissez ou désirez vous procurer nos produits? Visitez notre boutique en ligne ou un détaillant près de chez vous.